2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2007

C'est çà Claude Simon

Les volets de la troisième fenêtre du premier étage sont restés clos ou plutôt presque clos dans cette position qui laisse seulement passer le T de soleil, rampant lentement à travers la chambre, reptilien,patient, immatériel, se brisant en escalier, se fractionnant, se reconstituant à mesure qu'il passe d'un meuble à l'autre jusqu'à ce qu'il meure enfin, le soir ou plutôt s'efface, simplement sans cesser d'exister,de nouveau là, le lendemain matin, implacable.

Claude Simon     [ L'HERBE ]

17:54 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.