2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/12/2007

C'est çà Claude Simon

Les volets de la troisième fenêtre du premier étage sont restés clos ou plutôt presque clos dans cette position qui laisse seulement passer le T de soleil, rampant lentement à travers la chambre, reptilien,patient, immatériel, se brisant en escalier, se fractionnant, se reconstituant à mesure qu'il passe d'un meuble à l'autre jusqu'à ce qu'il meure enfin, le soir ou plutôt s'efface, simplement sans cesser d'exister,de nouveau là, le lendemain matin, implacable.

Claude Simon     [ L'HERBE ]

17:54 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

27/12/2007

Ceux-là,on ne s'en sépare pas

Il parait qu'hier, ils revendaient en masse les livres reçus à Noël.

Ceux dont je vais vous parler,vous n'aurez jamais envie de vous en débarasser; vous aurez constamment envie de vagabonder dans leurs pages; vous y trouverez à chaque fois autre chose; on change....on vieillit.....

ILs vont vous nourrir; vous achèterez des meubles et des étagères; vous les classerez, les reclasserez, pesterez contre leur nombre croissant mais n'y pourrez rien.Vous leur trouverez toujours une petite place.

Je suis sûre que certains se reconnaissent déjà;pourquoi ne pas échanger nos idées de trésors?

Bonne lecture        AME91

10:22 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

26/12/2007

pour vous faire sourire en cette journée grise

J'arrive d'Inde et me suis replongée dans Kipling.

Lisez"Histoires des mers violettes" dont voici un aperçu.

"Quand le linge commença à semer ses boutons, je me mis à la recherche d'un moyen de les remplacer. Il y avait une bonne; elle n'était pas extrêmement laide; je supposais qu'elle savait coudre...Je m'efforçai de m'introduire dans ses bonnes grâces; les boutons tombaient comme des feuilles d'automne;je lui donnai un baiser; les boutons furent immédiatement attachés; la bonne aussi malheureusement; je compris qu'elle envisageait un avenir officiel de couture; or, mon budget ne comportait aucune extension...Mes chemises sont de nouveau sans boutons et je suis perdu de réputation..."

Rudyard Kipling

Namasté(mot de courtoisie indienne)   AME91

17:22 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)