2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2008

L'été avant la nuit [Doris Lessing]

Vous n'aurez que quelques miettes, qui, je l'espère vous donneront envie de lire

"En vérité,elle constatait avec un embarras croissant que non seulement elle tirait d'une penderie ses affirmations et une bonne partie de ses pensées pour les enfiler à la va-vite, mais aussi que ses sentiments véritables étaient tout à fait autres."

"Une femme convenablement vêtue pour une après-midi familiale retraversa la pelouse , mais avec soin pour ne pas salir ses chaussures. De son propre choix, elle aurait marché nu-pieds..porté quelque chose comme une gandoura, un sari, un sarong avec les cheveux défaits sur les épaules.Elle ne laissait pas épanouir son aspect physique, car elle avait observé, dès la première adolescence des enfants comme ils détestaient lui voir donner libre cours à sa vraie nature."

"Ce n'était pas la maison qui leur manquerait mais le jardin aussi ravissant que peut l'être un jardin anglais après vingt ans de dévotion.Il ne semblait pas que l'homme l'eût conçu mais qu'il eût de son propre gré choisi de pousser en gerbes de lis, en tonnelles de roses et en touffes de hautes herbes. Le vent y soufflait tendrement, il n'y avait pas une miette de terre que kate n'eût le sentiment de connaitre personnellement, d'avoir crée avec bien sûr l'aide des vers et de la gelée."

Les commentaires sont fermés.