2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/08/2008

Personne ne se souciait de lui

"En dépit de l'état où il était, il n'éprouva aucune gêne à s'engager un peu sur le parquet immaculé de la salle de séjour. Du reste, personne ne se souciait de lui. La famille était toute occupée par le violon; on avait l'impression un peu trop nette qu'ils avaient espéré entendre bien jouer, qu'ils avaient assez de tout ce numéro. En particulier la façon qu'ils avaient tous de rejeter la fumée de leur cigare vers le haut,par le nez et par la bouche démontrait une extrême nervosité.Et pourtant, la soeur de Gregor jouait si bien! Etait-il une bête pour être à ce point ému  par la musique?"

Franz Kafka    [La métamorphose]

21:13 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

oui, voilà "la guerre est finie"... et les films comme ils changent, alors que les écrits... à bientôt

Écrit par : PdB | 12/08/2008

Les commentaires sont fermés.