2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2008

Le festin dans la forêt

-"Nous n'avons que vingt et un sous, souligna Lebrac.

-Faut acheter des sardines, insinua Tintin. C'est bon les sardines.Ah! tu sais pas ce que c'est, Guerreuillas! Eh bien, mon vieux, c'est des petits poissons sans tête cuits "dedans" une boite en fer-blanc, mais, tu sais, c'est salement bon!

-Ah oui, que c'est bon, renchérit Tigibus, et l'huile aussi mes amis; moi, ce que je l'aime l'huile de sardine! je relèche les boites quand on en achète; c'est pas comme l'huile à salade.On vota d'enthousiasme l'achat d'une boite de sardines de onze sous....

-Faudra boire aussi, déclara Grangibus.

-Si on pouvait avoir du vin?

-Et de la goutte?

-Du cassis?

-Du sirop?

-De la gueurnadine?

-C'est bien difficile!

-Je sais ousqu'est la bonbonne de goutte à la chambre haute, si y a moyen d'en prendre un maillet, as pas peur, on en aura mais du vin, bernique!

-Eh puis, on n'a pas de verres.il y a des casseroles, là-bas!Un arrosoir, il y a le vieux de l'école qu'est au fond du "collidor";si on le chipait; il y a bien un trou au fond, mais c'est pas une affaire, on bouchera le poutiou avec une cheville.

Chacun aura son cigare,affirma C-amus en désignant d'un geste large une pile régulière et sérrée de bouts de clématite, soigneusement choisis, sans noeud, lisses avec de beaux petits trous ronds qui disaient que çà tirerait bien."

Louis Pergaud    [La guerre des boutons]

09:23 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.