2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2008

Mademoiselle Saligot

"..Et d'année en année la réputation de Monsieur Cruchon s'était ainsi établie, qui avait fait de lui le type du Bon Maitre, sévère mais juste.Cependant, Mademoiselle Saligot ne lui avait pas moins tiré la langue, quand il eut le dos tourné.

Le Bon Maitre n'avait pu la prendre sur le fait, et jamais ensuite, il ne fut assez leste pour se retourner à temps mais il se doutait à l'évidence de quelque chose, il sentait que quelque chose lui résistait chez Mademoiselle Saligot; et pourtant, il se gardait de donner trop d'importance à cette enfant de maçon, sûrement destinée à végéter dans les zônes obscures de la société tandis que ses bons sujets s'arracheraient de leur chrysalide pour s'envoler vers les hauteurs du Collège cantonal ou lmême de l'université.

Pour autant, Monsieur Cruchon ne se dévouait pas qu'à ses bons sujets; les bons sujets venaient des zônes villas à l'imprenable vue, de la même façon que certaines espèces prospéraient au soleil tandis que d'autres semblaient chercher par nature la pénombre et l'humidité.Or,Monsieur Cruchon se gardait d'abandonner le gros de la classe à ce déterminisme végétal; s'il respectait les bons sujets, il vouait aux autres une façon de rude tendresse dann laquelle était englobée mademoiselle Saligot.

Celle-ci était en somme la fleur sauvage qu'il évitait de toucher,crainte à la fois de se polluer et de flétrir son fragile éclat de fille des marais,cette étincelle de diamant de vouivre, ce front pur sous les cheveux en bataille,ces dents de louve entre les lèvres ,ce demi-sourire provoquant et terrifié d'où surgissait tout à coup la langue impertinente....."

Jean-Louis Kuffer      [Le sablier des étoiles]

14:11 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.