2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2008

A Flaubert

"Certainement que je te boude et que je t'en veux, non pas par exigence ou par égoïsme, mais, au contraire parce que nous avons été joyeux et hilares et que tu n'as pas voulu te distraire et t'amuser avec nous; Si c'était pour t'amuser mieux ailleurs, tu serais pardonné d'avance.Mais c'est pour t'enfermer, pour te brûler le sang et encore pour un travail que tu maudis....Tu me dis que tu es comme çà , il n'y a rien à dire mais on peut se désoler d'avoir pour ami ...un captif, enchainé loin de soi  et que l'on ne peut pas délivrer; c'est peut-être un peu coquet de ta part pour te faire plaindre et aimer davantage.

Moi, j'aime trop la vie, je m'amuse trop à la moutarde..L'existence où l'on ne connait plus son moi est si bonne et la vie où l'on ne joue pas de rôle est une si jolie pièce à regarder et écouter!

Quand il faut donner de ma personne, je vis de courage et de résolution mais je ne m'amuse plus.

Toi, troubadour enragé, il se pourrait bien que l'art fût  ta seule passion et que ta claustration sur laquelle je m' attendris comme une bête que je suis, fût ton état de délice.Si c'est comme çà , alors tant mieux mais avoue le , pour me consoler."

George Sand   [Correspondance    , tome XXI ]

14:06 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.