2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/12/2008

La route renferme une leçon

"On ne voyage pas pour se garnir d'exotisme  et d'anecdotes comme un sapin de Noël, mais pour que la route vous plume, vous rince, vous essore...On s'en va loin des alibis et des malédictions natales et dans chaque ballot crasseux coltiné dans des salles d'attente archibondées, sur de petits quais de gares attérants de chaleur et de misère, ce qu'on voit passer, c'est son propre cercueil. Sans ce détachement et cette transparence, comment espérer faire voir ce qu'on a vu?..Il y a des choses devant lesquelles on ne peut que fuir, on a raison de prendre ses jambes à son cou.J'ai pris le large parce que j'en avais besoin, mais c'était une fuite positive, une course vers des choses dont j'avais besoin, que j'ai cherchées et trouvées. Non, on ne les trouve pas, elles se donnent.

Je pense que les cadeaux, les baffes ou les coups qu'on reçoit sont de toute façon, sans commune mesure avec ce qu'on peut faire.Mais ce qu'on peut faire, c'est attirer l'attention des choses et tout à coup elles sont là, elles se présentent comme des fiancées. Il y a une telle disproportion entre ce qui est en notre pouvoir et e qui nous arrive que je ne crois pas qu'il existe de véritable relation de cause à effet.

Je transporte encore quantité de faux problèmes, mais plus récents, qui viennent avec l'âge.Mais une foule de faux problèmes que j'avais adolescent, je les ai posés sur les routes; Je ne suis pas parti pour faire une thérapie. C'est simplement que la route renferme une leçon."

Nicolas Bouvier     [Routes et déroutes]

16:28 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Bonsoir,
ces mots de Nicolas Bouvier produisent ce soir un frisson particulier en moi qui rentre juste de quelques semaines aventureuses. Je découvre juste votre blog, fort riche, et j'en profite pour vous signaler le lieu de mes écritures quotidiennes : http://lhommesansreseaux.hautetfort.com/
Peut-être que les divagations du personnage éponyme éveilleront aussi votre intérêt. Je vous invite en tous cas cordialement à lui rendre visite.
Jean-Baptiste Monat

Écrit par : jb monat | 15/12/2008

Je viens juste de récuperer internet, une "migration", disent-ils ...et je ne manquerai pas d'aller voir"lhommesansréseaux" des que j'aurai une minute; Nicolas Bouvier me touche beaucoup également;cordialement
Anne-Marie

Écrit par : Anne-Marie Emery | 23/12/2008

Les commentaires sont fermés.