2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/01/2009

Vacance

"Au mois d'août, la Régie ferme, le père est en vacances.Beaucoup de Billancourt pendant ce temps là,à la campagne aussi, mais dans les familles ou les belles-familles..Le père, en vacances chez lui.

Dans la  maison au bord de la route s'écoulent aussi trop lentement, toutes mes vacances d'écolière.De plus en plus seule, à mesure que les ainés travaillent, se débrouillent, vivent leur vie.Je rêve de passer comme eux le mois d'août à Paris mais, trop maigre, trop pâle et des yeux cernés qui me condamnent à me fortifier " au bon air de la campagne".

Tout l'été passe à essayer en vain d'effacer ce que tout le monde prend, à tort, pour des stigmates de la vie citadine. Des reproches muets à la décision paternelle de nous avoir emmenés ailleurs.Je ne sais pas quoi faire et j'expérimente tout de l'ennui.Les aiguilles figées sur les cadrans d'horloge,

 

13:36 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.