2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2009

Quand je serai grand

"Elle dit à Boon: Vous avez apporté des vêtements de rechange? Oui, répondit Boon.

-Alors allez vous laver et mettez les; c'est une maison convenable ici, un endroit qui a de la classe.

-On entendit un bruit de pas dans l'escalier, puis dans le vestibule et à la porte. Cette fois, c'était une fille solidement bâtie; je veux pas dire grosse, simplement forte....avec des cheveux noirs et des yeux bleus et au premier abord, elle me sembla laide. Mais elle entra dans la pièce en me regardant déjà et je compris aussitôt que son visage n'avait aucune importance.

J'ai pas l'intention de prendre un bain, dis-je, j'en ai pris un hier. Moi aussi mais t'as entendu ce que Miss Reba a dit, non?Quand t'auras connu Miss Réba tu verras que tu auras encore appris autre chose à propos des femmes; quand elle suggère de faire quelque chose, c'est une bonne idée de la faire, tandis qu'on se demande encore si on va la faire ou non.

-C'est ben étonnant ce qu'un type peut apprendre en si peu de temps, à propos de choses que non seulement il connaissait pas avant mais  qu'il avait jamais eu la moindre idée qu'il voudrait connaitre, encore moins qu'il pourrait trouver utile pour le restant de ses jours pour vu qu'il les garde, qu'il les laisse jamis lui échapper. Tiens, toi par exemple, réfléchis un peuseulement depuis hier matin, regarde ce que tu as appris, : comment conduire une voiture, comment aller à Memphis à travers la campagne sans avoir à prendre le train, même comment sortir une auto d'une fondrière.

- Le patron dit que quand j'aurai une auto à moi, y aura plus de fondrières pour tomber dedans, que partout, les routes seront tellement aplanies et dures que les automobiles auront le temps d'être saisies et réclamées par la banque ou même d'être bonnes pour la ferraille sans avoir vu une seule fondrière.

T'as déjà appris deux ou trois choses que t'avais jamais vues ou soupçonnées avant. Et ce soir, sûr que tu vas apprendre bien d'autres choses auxquelles je pense pas que t'aies jamais réfléchi, des informations et des trucs qu'un tas de gens à Jefferson vont essayer de te dire que t'es pas asez vieux pour t'en inquièter."

WILLIAM  FAULKNER       [Les larrons]

22:18 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.