2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2009

Elle était dans une cage

"C'était une créature douce et originale, une sorte de fée condamnée à vivre dans nos maisons, au milieu de nos meubles mais ce n'était pas son élément. J'ai toujours eu l'impression qu'elle n'appartenait pas à notre époque, ni à notre planète. On aurait dit une de ces délicates créatures transplantée d'une forêt tropicale dès sa naissance et à qui on a enseigné des tours d'adresse; vous savez ce que je veux dire, toute sa vie comme un petit singe intelligent qu'elle était, elle a fait les gestes habituels de la vie,elle m'y battait à plate couture;mais sa pauvre petite âme, son âme de fée(tous ces Irlandais sont étranges) resta enfermée en elle toute sa vie, comme emmurée en une tombe.

-Mais qu'aurait-elle fait si elle avait été libre?, balbutia Hannele.

Ne voyez vous pas qu'il n'y a rien à faire pour elle dans le monde actuel. Pensez à son langage, par exemple; elle n'aurait jamais dû parler anglais. Les Irlandais ont reçu leur langue des Anglais, ils pensent en anglais et ils se contentent de mettre l'accent Irlandais par-dessus. L'anglais n'a jamais été sa langue, il bouillonnait sur ses lèvres pour ainsi dire, c'est comme un sansonnet à qui vous avez appris à parler dès le début; il ne peut que crier ces bruits qui sont les mots et il devient incapable de chanter son propre chant; il perd son chant.

La pauvre petite passait son temps à s'arranger, à voleter, et à bavarder dans sa cage; et elle n'a jamais su qu'elle était dans une cage, pas plus que nous ne savons que nous sommes dans nos peaux à nous."

D.H. LAWRENCE      [L'homme et la poupée]

09:42 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.