2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2009

Du point de vue des femmes

"A onze heures et demie, deux femmes arrivent ensemble. Elles laissent leurs sacs à Oshima à l'entrée et s'emparent avec une évidente mauvaise humeur de cahiers et crayons mis à la disposition du public. Elles ne lisent aucun livre, ne s'asseyent pas.....J'ai des questions à vous poser, dit l'une des deux femmes, la grande, en s'approchant de moi. Son ton sec et ferme me fait penser à un vieux pain oublié au fond d'un placard.

De quoi s'agit-il ?

Nous faisons partie d'une association chargée d'étudier les aménagements des établissement culturels public, du point de vue des femmes.Nous avons été chargées de visiter cette bibliothèque. J'irai droit au but, nous avons relevé un certain nombre de problèmes; j'aimerais en discuter avec l'administration.

Nous ne sommes pas assez importants pour avoir une administration officielle mais je serais heureux de vous répondre si cela vous convient.

Premier point, vous ne disposez pas de toilettes pour femmes; les commodités sont communes aux deux sexes, c'est exact?

En principe, même pour les établissement privés, les toilettes hommes et femmes doivent être séparées.

En principe?, répète Oshima.

Oui, des toilettes communes sont la porte ouverte à toutes sortes de harcèlement. Votre établissement est clairement négligent à l'égard de ses usagers du sexe féminin. C'est de l'omission intentionnelle.

De l'omission intentionnelle...Comme vous pouvez le constater, cette bibliothèque est toute petite et nous n'avons pas assez de place pour installer des WC séparés.Si vous voulez examiner en profondeur, le problème des toilettes communes, je vous suggérerai de vous rendre à Seattle au siège de la société BOEING et de leur poser la question au sujet des commodités de leurs avions.

Nous ne sommes pas en train de procéder à une enquête sur les transports; pourquoi parlez vous de jumbo-jet?J'aimerais soulever un autre point.Nous avons remarqué que les auteurs hommes et femmes sont classés séparément chez vous. Dans tous les classements de cet établissement, les auteurs hommes viennent avant les auteurs femmes; cette disposition va à l'encontre de l'égalité des sexes. C'est une injustice flagrante....."

HARUKI  MURAKAMI       [Kafka sur le rivage]

 

 

11:50 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.