2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2009

retranché de la surface naturelle de la terre?

"Sous mes pieds, par conséquent, la terre devait être fantastiquement percée de tunnels et de galeries qui étaient la demeure de la race nouvelle. Quoi de plus naturel que de supposer que c'était dans ce monde souterrain que se faisait tout le travail nécessaire au confort de la race du monde supérieur....Tout d'abord, procédant d'après les problèmes de notre époque actuelle, il me semblait clair comme le jour  que l'extension graduelle des différences sociales,  à présent simplement temporaires, entre le capitaliste et l'ouvrier ait été la clef de la situation. Nous tendons à utiliser l'espace souterrain pour les besoins les moins décoratifs de la civilisation; il y a , à Londres, par exemple, le Métropolitain,  et récemment, des tramways électriques souterrains, des rues et des passages souterrains, des restaurants et des ateliers souterrains, et ils croissent et se multiplient. Evidemment, pensais-je, cette tendance s'est développée jusqu'à ce que l'industrie ait graduellement perdu son droit d'existence au soleil; je veux dire qu'elle s'était étendue de plus en plus profondément en de plus en plus vastes usines souterraines, y passant une somme de temps sans cesse croissante, jusqu'à ce qu'à la fin...Est-ce que, même maintenant un ouvrier de certains quartiers ne vit pas dans des conditions tellement artificielles qu'il est pratiquement retranché de la surface naturelle de la terre?

De plus, la tendance exclusive de la classe possédante , due sans doute au raffinement croissant de son éducation et à la distance qui augmente entre elle et la rude violence de la classe pauvre, la mène déjà à clore dans son intérêt de considérables parties de la surface du pays. Aux environs de Londres, la moitié au moins des plus jolis endroits sont fermés à la foule; de sorte qu'à la fin, on eut au-dessus du sol, les possédants, recherchant le plaisir, le confort et la beauté et au-dessous du sol, les non-possédants, s'adaptant d'une façon continue aux conditions de leur travail; ceux d'entre eux qui avaient des dispositions à être malheureux ou rebelles durent mourir et finalement, l'équilibre étant permanent, les survivants devinrent aussi bien adaptés aux conditions de la vie souterraine et aussi heureux à leur manière que la race du monde supérieure le fut à la sienne."

H.G. WELLS          [La machine à explorer le temps]

15:21 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

écrivez plus; bravo

Écrit par : agrandissement du penis | 09/09/2014

Les commentaires sont fermés.