2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2010

Nous entrons dans le noir?

"Comment, chère maitre ? vous aussi! démoralisée, triste? que vont devenir les faibles, alors?

Moi, j'ai le coeur serré d'une façon qui m'étonne. Et je roule dans une mélancolie sans fond, malgré le travail, malgré le bon saint Antoine qui devrait me distraire; est-ce la suite de mes chagrins réitérés? C'est possible. Mais la guerre y est pour beaucoup. il me semble que nous entrons dans le noir?

Voilà donc l'homme naturel ! Faites des théories maintenant! Vantez le progrès, les lumières et le bon sens des masses, et la douceur du peuple français. Je vous assure qu'ici, on se ferait assommer si on s'avisait de prêcher la Paix.

Quoi qu'il advienne, nous sommes reculés pour longtemps.

Les guerres de race vont peut-être recommencer? On verra, avant un siècle, plusieurs millions d'hommes s'entretuer en une séance, tout l'Orient contre toute l'Europe, l'ancien monde contre le nouveau! Pourquoi pas? les grands travaux collectifs comme l'isthme de Suez sont peut-être sous une autre forme, des ébauches et des préparations de ces conflits monstrueux dont nous n'avons pas l'idée?

Peut-être que la Prusse va recevoir une forte raclée qui entrait dans les desseins de la providence, pour rétablir l'équilibre européen? Ce pays- là tendait à s'hypertrophier comme la France l'a fait sous Louis XIV et Napoléon. Les autre organes s''en trouvent génés; de là un trouble universel. des saignées formidables seraient-elles utiles?

Ah , lettrés que nous sommes! L'humanité est loin de notre idéal. ET notre immense erreur, est de la croire pareille à nous, et de vouloir la traiter en conséquence. Mais nous étions peut-être trop habitués au confort et à la tranquillité. Nous nous enfoncions dans la matière. IL faut revenir à la grande tradition, ne plus tenir à la vie , au bonheur, à l'argent ni à rien, être ce qu'étaient nos grands-pères, des personnes légères, gazeuses....

Amitiés à tout le monde et à vous mes tendresses.

Gve Flaubert "

GUSTAVE FLAUBERT   -GEORGE SAND    [Correspondance]

16:54 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.