2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2010

A propos de femmes, Doc

"-Sa santé laisse à désirer.

-Dommage, dit Mack. Qu'est-ce qu'elle a ?

-Quelque chose d'obscur et d'indéfinissable.

-Quand on a autant de pognon....

-Qu'est-ce que tu veux dire?

-C'est un truc classique. Supposez une femme qui est mariée à un gars qui se fait vingt-cinq dollars la semaine. Elle résisterait à un coup de hache sur la tête. Elle a des mômes, elle fait la vaisselle et le ménage. Le pire qui puisse lui arriver c'est d'être un peu fatiguée. Mais supposez que le gars soit augmenté et passe à 75 dollars la semaine, elle commencera à avoir des vapeurs et à se taper des vitamines.

-C'est une façon nouvelle de concevoir la médecine, dit Doc.

-Pas tellement nouvelle, supposez que le mari passe à cent dollars, la même bonne femme se mettra à lire le Times et elle aura la maladie à la mode avant même de l'avoir lue dans le journal.Maintenant, le truc à la mode, c'est l'allergie. Dans le temps, çà s'appelait le rhume des foins, çà faisait éternuer.Le gars qui a inventé l'allergie, il aurait dû la faire breveter. L'allergie, c'est de tomber malade devant quelque chose qu'on n'a pas envie de faire. J'ai connu des femmes; elles étaient allergiques à l'eau de vaisselle. Regardez autour de vous, montrez moi une femme en bonne santé dont le mari gagne de l'argent.

- Tu crois que c'est ce qui est arrivé à mon amie?

-Pas du tout, elle , c'est beaucoup plus fort, il faut qu'elle se trouve quelque chose que personne ne connait; il faut que les docteurs soient perplexes, qu'ils tournent autour d'elle. Moi, je pourrais soigner les femmes riches; d'abord, j'engagerais un assistant sourd et muet. Son boulot consisterait à prendre l'air inquiet, ensuite je m'achèterais une bouteille de sels d''Epsom. J'en remplirais des tas de petits flacons et j'appellerais çà de la poussière de lune; çà couterais trente dollars la petite cuillère  et on ne pourrait se la procurer que chez moi; puis j'inventerais une machine où on attache la femme; c'est tout chromé et y-a plein de lumières qui changent de couleurs toutes les minutes; çà coûte à la femme douze dollars toutes les demi-heures et çà lui fait faire les mêmes mouvements que si elle lavait son linge. Et comment je la guérirais! Et je m'engraisserais en même temps; évidemment, elle retomberait malade aussi sec mais j'aurais un autre médicament..."

JOHN  STEINBECK    [ Tendre jeudi ]

 

12:11 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.