2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2011

Enfance

Dans mon blog, dans la cadre des échanges du premier vendredi du mois, à l'initiative  du"Tiers Livre" de François Bon, j'accueille avec grand plaisir le texte choisi par Martine Sonnet du blog "L'Employée aux écritures"

http://martinesonnet.fr, dans lequel vous pourrez lire une tranche de vie qui me concerne et que j'ai relatée.

 "J'ai l'embarras du choix, il y a des livres partout, dans toutes les pièces, sur les meubles et même par terre, apportés par maman et Kolia ou bien arrivés par la poste....des petits, des moyens et des gros...

 J'inspecte les nouveaux venus, je jauge l'effort que chacun va exiger, le temps qu'il va me prendre...J'en choisis un et je m'installe avec lui ouvert sur mes genoux, je serre dans ma main le large coupe-papier en corne grisâtre et je commence....D'abord, le coupe-papier, tenu horizontalement, sépare le haut des quatre pages, attachées l'une à l'autre deux par deux, puis il s'abaisse, se redresse et se glisse entre les deux pages qui ne sont plus réunies que sur le côté.... Viennent ensuite les pages "faciles": leur côté est ouvert, elles ne doivent être séparées que par le haut. Et de nouveau, les pages "difficiles"...puis quatre pages "faciles" puis quatre"difficiles  "et ainsi de suite toujours de plus en plus vite, ma main se fatigue, ma tête s'alourdit, bourdonne, j'ai comme un léger tournis..."Arrête toi maintenant, mon chéri, çà suffit, tu ne trouves vraiment rien à faire de plus intéressant? Je le découperai moi-même en lisant, çà ne me gêne pas, je le fais machinalement..."

  Mais il n'est pas question que j'abandonne. Tout ce que je peux me permettre pour diminuer l'ennui, alléger le tournis, c'est quelques variantes: m'occuper d'abord seulement des "difficiles", en passant les "faciles".. que je garderai " pour le dessert ". Ou alors, au contraire, commencer par les faciles et terminer par les difficiles, ou soumettre à une de ces différentes méthodes des groupes dont je varierai à mon gré l'épaisseur... par exemple trois feuillets où les difficiles et les faciles vont alterner...cinq où je ne m'occuperai d'abord que des faciles.

Une fois que je me suis embarquée sue cette galère, il ne m'est plus possible de la quitter. Il faut absolument que je parvienne à ce moment où, toute les pages découpées, le livre devenu plus gros, gonflé, je pourrai le refermer, le presser pour bien l'égaliser et en toute tranquillité le remettre à sa place."

 

NATHALIE   SARRAUTE   [Enfance]

 

 

Commentaires

cette manière de lire (oui, lire) des livres nouveaux que nous avons perdue (ou alors Gracq chez Corti, mais cessons, à présent, nos écrans...) (il me semble savoir que cette Nathalie écrivait ses livres, parfois, toujours ou souvent sweulement, au café qui fait le coin de la rue Delambre et du boulevard (ou est-ce moi qui fabule ?) (peut-être, mais ce type de lecture...)

Écrit par : PdB | 07/01/2011

lecteur né en 1980, je n'ai jamais connu ce principe mais j'en ai révé

Écrit par : jérôme W | 07/01/2011

viens de retrouver ça, avec plaisir, avec les carnets du grand chemin édité par Corti - vrai plaisir de se croire adolescente (depuis j'avoue que je suis très "poche")

Écrit par : brigitte Celerier | 08/01/2011

oui, on en déniche dans les brocantes; sur mes rayonnages, une édition de "Les chiens et les loups" d'Irène Némirovsky (avril 1940)par Albin Michel rue Huygens et qui m'a donné du fil à retordre en matière de découpage; retour sur cette époque aussi, une biographie québécoise de George Sand par André Fernet aux éditions Simpson en 1946 (peu courant , je crois); comme il ne s'agissait pas de massacrer une partie des pages,la tâche est minutieuse et agaçante, j'avais dû m'y reprendre en plusieurs fois; certains avaient-ils été rebutés puisque ces ouvrages n'avaient pas été lus? Offrirait-on actuellement un coupe-papier? j'en ai deux assez anciens.C'est de mon âge!

Écrit par : Anne-Marie Emery | 08/01/2011

Achat de bijoux en or à Bruxelles. Valeur de l'or en suisse.

Écrit par : rachat or et argent | 20/09/2011

Avec un peu voire beaucoup de retard! j'aurais voulu avoir une précision sur votre article, le blog est il toujours d'actualité ? Merci de répondre à mon commentaire!

Écrit par : assurance moto | 15/02/2014

oui, bien sûr, mon blog "pourlemeilleuretpourlelire" est toujours en pleine activité; bonnes lectures à vous et merci pour votre fidélité

Écrit par : Emery Anne-Marie | 15/02/2014

Les commentaires sont fermés.