2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2011

Fais ce que voudras

"Comment étaient réglés les Thélémites à leur manière de vivre.

Toute leur vie était employée non par loi, statuts ou règles, mais selon leur vouloir et franc arbitre. Se levaient du lit quand bon leur semblait: buvaient, mangeaient, travaillaient, dormaient quand le désir leur venait. Nul ne les éveillait, nul ne les perforçait ni à boire ni à manger, ni à faire chose  autre quelconque. Ainsi l' avait établi Gargantua; en leur règle n'était que cette clause. Fais ce que voudras. Parce que gens libres, bien nés, bien instruits conversant en compagnies honnêtes, ont par nature un instinct, et aiguillon,qui toujours les pousse à faits vertueux, et retire de vice, lequel ils nommaient honneur. Iceux quand par vile sujétion et contrainte sont déprimés et asservis, détournent la noble affection par laquelle à vertu franchement tendaient, à déposer et enfreindre ce joug de servitude. Car nous entreprenons toujours choses défendues et convoitons ce qui nous est dénié.

Par cette liberté entrèrent en louable émulation de faire tous  ce qu'à un seul voyaient plaire.

Si quelqu'un ou quelqu'une disait "buvons", tous buvaient. Si disait "jouons" tous jouaient. Si disait "allons à l'ébat aux champs", tous y allaient. Si c'était pour voler ou chasser, les dames montées sur belles haquenées avec leur palefroi gourrier, sur le poing mignonnement engantelé portaient chacune, ou un épervier, ou un laneret, ou un émerillon; les hommes portaient les autres oiseaux.

Tant noblement étaient appris, qu'il n'était entre eux celui, ni celle qui ne sût lire, écrire, chanter, jouer d'instruments harmonieux, parler de cinq ou six langages...

Jamais ne furent vus chevaliers tant preux, tant galants, tant dextres à pied, et à cheval, plus verts, mieux remuants, mieux maniant tous batons que là étaient.

Jamais ne furent vues dames tant propres, tant mignonnes, moins fâcheuses, plus doctes à la main, à l'aiguille, à tout acte mulièbres, honnête et libre, que là étaient."

 

FRANCOIS  RABELAIS   [ Gargantua ]

 

14:01 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.