2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2011

Enlevez lui sa chemise!

"Je veux qu'il retire sa chemise. Vous comprenez, sa chemise!

-Sa chemise? répéta le médecin, incrédule.

Je me retournai vers le déporté, terré dans un coin, par terre, les bras en croix au-dessus de la tête, dès que je m'adressais à lui mais cela ne me calma pas pour autant.

"Hemd ausziehen! Hemd runter!"

Je saisis sa chemise et la lui arrachai de force; son opposition fut telle que nous nous renversâmes tous les deux sur des piles de dossiers qui s'étalèrent. On m'aurait probablement vidé manu militari s'il ne s'était pas si obstinément accroché à sa chemise;  apparaitre torse nu n'a rien de déshonorant. Deux paires de mains m'empoignèrent par derrière, tandis qu'une troisième me maintint sur ma chaise, écumant, tout froissé, en sueur; mais le plus haut gradé de notre cénacle explosif semblait désormais ébranlé tant par ma force de conviction que par l'étrange refus du  déporté. Il fit appeler deux soldats; je me vis en taule.

"Enlevez lui sa chemise!, leur ordonna-t-il

-Lequel?"

On ne pouvait mieux traduire la confusion dans laquelle nous étions. L'homme se dénonça en se précipitant vers la sortie pour s'échapper; un jeune médecin qui devait être familier des terrains de rugby le plaqua aux jambes in extremis; ils ne furent pas trop de deux pour en venir à bout.

"Eh maintenant, qu'est-ce qu'on fait?", me demanda l'officier.

Je m'arrachai brusquement des mains qui me clouaient à mon siège et attrapai le bras droit du déporté pour le lui lever. à l'issue d'une brève épreuve de force, son aisselle finit par se découvrir. Ils se rapprochèrent comme un seul homme pour y lire , comme moi, à hauteur du biceps, l'inscription SS A+, un tatouage dont l'authenticité ne faisait guère de doute, contrairement au matricule qu'il arborait sur l'avant-bras."

PIERRE  ASSOULINE      [  Lutetia  ]

15:57 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.