2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/12/2011

Moi aussi, je fais du chinois

"Picasso ressemble à un lapin( ce nez épaté, quelque chose dans la bouche aussi et cet oeil diamant de charbon curieusement inquiet, comme effrayé, ces regards en coin aussitôt détournés qu'il lance au visiteur abasourdi, comme s'il guettait avec une sorte d'inexplicable angoisse l'effet produit tandis qu'il se dépense en bons mots et en pitreries... matins où il reçoit les admirateurs et les solliciteurs que lui amènent des amis plus en moins proches, écrivains , poètes ou marchands de tableaux; le soleil étincelant sur la luxuriante végétation du jardin( parc ?) au-delà de la baie Belle Epoque aux découpures de volubilis, la chaleur, les tenues légères des femmes, cette ambiance frelatée, équivoque, sensuelle et vaguement canaille de la Côte d'Azur: quelque chose de priapique, faunesque, à l'image de ces têtes cornues qu'il multiplie, répète à satiété sur les fonds émaillés d'assiettes soufflant dans des flûtes de Pan, à côté de molles nymphes endormies. Thème des putains, du bordel et du vieillard voyeur auquel il reviendra de plus en plus dans ses dessins. Hétaïres moqueuses et masquées aux ombreux buissons jusqu'à ce que s'ouvrent entre les cuisses offertes, s'étalant comme des fleurs les lèvres des bouches cachées. Avec son crâne chauve cuivré par le soleil, sa couronne de cheveux argentés, ses bajoues comme sculptées dans du bronze, il fait penser à quelque sénateur ou riche patricien romain, entouré de sa "clientèle": affranchis, courtisanes, flatteurs, parasites, favoris, poète attitré comme celui qui se tient à demeure, négligemment affalé sur le canapé défoncé, silencieux, dévisageant avec l'ennui des familiers les étrangers (intrus) de passage. Fête païenne; petite toile ambigüe (provocation) appuyée parmi d'autres contre le pied d'une selle.

"Etonne moi", lui a dit un jour Cocteau. Il est à peine sorti que Picasso dit:"Vous avez vu cette vieille putain?" Rires génés; fait semblant de réfléchir et ajoute:" au fond, nous sommes tous de vieilles putains.... Vieux peintre chinois venu lui offrir une série de lavis: éternels bambous stéréotypés, oiseau, petit cheval mongole à queue d'encre de chine fouettant. A la fin Picasso exaspéré: "moi aussi, je fais du chinois... D'un jeune couple de riches américains, elle et lui très grands, il dit  après leur départ: "il parait que c'est leur lune de miel..."Il élève une main au-dessus de sa tête et ajoute: "Il doit y avoir beaucoup, beaucoup de miel,non?"

CLAUDE    SIMON     [ Le jardin des plantes ]

18:06 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.