2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2013

Va-t'en! Je romps mon engagement!

" Je quittai le laboratoire et, après avoir fermé la porte à clef, je fis le serment solennel de ne plus jamais reprendre mes travaux. Puis, d'un pas hésitant, je gagnai ma chambre à coucher; j'étais seul. Personne n'était à mes côtés pour dissiper ma tristesse et m'arracher à ce climat oppressant de cauchemar épouvantable.

Les heures s'écoulèrent. Je me tenais près de la fenêtre et regardais en direction de la mer. Quelques barques de pêcheurs  se  détachaient seulement sur l'eau et, de loin en loin, une brise légère apportait jusqu'à moi  le bruit de voix des pêcheurs qui se hélaient; je percevais le silence, mais soudain, j'entendis un bruit de rame le long du rivage et quelqu'un débarqua tout près de ma maison.

Quelques minutes plus tard, je m'aperçus que ma porte grinçait, un peu comme si on cherchait à ouvrir avec douceur. Je tremblais de la tête aux pieds. J'avais le pressentiment de savoir qui c'était et je me dis que je devais appeler un de mes voisins. Mais j'éprouvais cette impression d'abandon qu'on a si souvent dans les rêves quand on essaie en vain de chasser un danger qui vous menace; je ne pouvais pas bouger.

Bientôt, je perçus des bruits de pas dans le couloir. la porte s'ouvrit et le monstre que je craignais fit son apparition. Il ferma la porte et me dit d'une voix assourdie:

-Tu as détruit l'oeuvre que tu avais commencée; quelle est ton intention? Oserais-tu rompre ta promesse? pourrais-tu annihiler mes espèrances?

-Va-t'en ! Je romps mon engagement! Jamais je ne créerai un être qui te ressemble, qui ait ta laideur et tes turpitudes!"

 

MARY  SHELLEY    [  Frankenstein  ]

 

18:02 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

quatre paragraphes et on est transi de peur... Ah Boris Karloff...!!! Quelle merveille...

Écrit par : PdB | 09/01/2013

Les commentaires sont fermés.