2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2013

Comment vivre?

"Montaigne voulait s'attacher à la réalité et en extraire le moindre grain d'expérience. L'écriture lui permit de faire les deux; apprendre à mourir, c'était apprendre à laisser filer; apprendre à vivre, c'était apprendre à tenir. En vérité, on a beau essayer, jamais on ne retrouve une expérience dans sa totalité. Suivant le fameux mot d'Héraclite, on ne se baigne jamais deux fois dans la même eau; quand bien même vous revenez au même emplacement de la rive, une eau nouvelle s'écoule à chaque instant. De même est-il impossible de voir le monde exactement tel qu'on l'a vu une demi-heure plus tôt, tout comme il est impossible de le voir du point d'une autre personne qui se tient à côté de soi.

Montaigne songe comment nous nous laissons emporter par nos pensées"ores [tantôt] doucement, ores avec violence, selon que l'eau est ireuse [ agitée ] ou bonasse". Chaque jour nouvelle fantaisie et se meuvent nos humeurs avec les mouvements du temps, même le monde apparemment solide est la proie d'un long tumulte incessant... Ce qui était peu courant, chez lui, c'était cette idée instinctive que l'observateur est aussi peu fiable que l'observé. Les deux types de mouvement interagissent comme les variables d'une équation mathématique complexe, avec pour résultat qu'on ne saurait trouver de point sûr d'où tout mesurer.

Essayer de comprendre le monde revient à vouloir saisir un nuage de gaz ou un liquide, en se servant de mains qui sont elles-mêmes de gaz ou d'eau, en sorte qu'elle se dissolvent sitôt qu'on les ferme.

Il nous fait sentir le passage du temps dans son monde intérieur:" je ne peins pas l'être , je peins le passage, non un passge d'âge en autre mais de jour en jour, de minute en minute"

"Faute de saisir la vie, elle vous fuira. Saisissez la, elle vous fuira de toutes façons; aussi vous faut-il la suivre et y puiser comme un torrent rapide et passager"

Le truc est de garder une sorte d'ébahissement naïf à chaque instant d'expérience mais ainsi que l'apprit Montaigne, une des meilleurs techniques consiste à écrire sur tout; le simple fait de décrire un objet posé sur votre table ou la vue depuis votre fenêtre,  vous ouvre les yeux sur la merveille des choses ordinaires "

 

SARAH   BAKEWELL     [ Comment vivre?.. Une vie de Montaigne en une question et vingt tentatives de réponses ]

 

17:53 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.