2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2013

Une très curieuse coutume

"5 janvier.

 Au premier village, une danse du bison les a tous mis, ces trois dernières nuits, dans la plus grande agitation. Une très curieuse coutume. Les hommes âgés, accroupis sur des peaux, forment un cercle au milieu de l'habitation; au centre est placée une sorte de poupée, ou une petite figure vêtue comme une femme; et ils fument une pipe que leur présente un jeune homme. Après quoi les jeunes gens, dont les femmes se tiennent à l'extérieur du cercle, s'approchent de chacun des vieillards, les suppliant sur un ton pleurard,  de prendre son épouse (qui se présente nue à l'exception d'une tunique) et de faire l'amour ou de dormir avec elle. La fille emmène alors le vieillard qui, très souvent , peut à peine marcher et le conduit vers un endroit approprié, après quoi ils viennent retrouver les autres. Si le vieillard (ou un Blanc) revient sans avoir donné satisfaction à son épouse, l'époux continue d'offrir sa femme. Nous avons envoyé un de nos hommes à cette danse hier soir et il a dû honorer quatre filles coup sur coup. Tout cela est destiné à attirer les bisons assez près pour qu'ils puissent les tuer."

[ La piste de l'ouest; journal de la première traversée du continent nord-américain (1804-1806))

M. Lewis et W. Clark

 

Note établie par Michel Le Bris: Clark ne semble pas avoir compris le sens de cette cérémonie, hautement symbolique. Il imagine même dans ses notes que l'affaire a été imaginée par les vieillards pour profiter un peu des jeunes femmes. Il serait plus exact de dire qu'il s'agissait d'un rituel de transmission de l'expérience et des pouvoirs des vieux sages aux jeunes hommes par l'intermédiaire de leurs femmes.La femme était vêtue d'une peau de bison qui transmettait le message au troupeau de s'approcher pour que le cycle de la vie puisse être complété. Quatre jours plus tard, les premiers bisons étaient de retour...

14:57 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.