2348

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2015

Savez-vous ce que c'est que l'amok?

"Mais, à partir de ce moment, je fus saisi comme par la fièvre....Je perdis tout contrôle sur moi-même... ou plutôt, je savais bien que ce que je faisais était insensé, mais je n'avais plus aucun pouvoir sur moi...Je ne me comprenais plus moi-même....Je n'avais plus qu'une idée fixe: atteindre mon but; D'ailleurs, attendez, peut-être, malgré tout, pourrai-je encore vous faire comprendre. Savez-vous ce que c'est que l'amok?

-Amok, je crois me souvenir... c'est une espèce d'ivresse chez les Malais.

-C'est plus que de l'ivresse, c'est de la folie, une sorte de rage humaine, littéralement parlant..une crise de monomanie meurtrière et insensée à laquelle aucune intoxication alcoolique ne peut se comparer. Moi-même , au cours de mon séjour là-bas, j'ai étudié quelques cas, lorsqu'il s'agit des autres, on est toujours perspicace et positif,  mais sans que j'aie pu jamais découvrir l'effrayant secret de leur origine... La cause en est, sans doute au climat...Donc, l'amok, oui, l'amok, voici ce que c'est; un Malais, n'importe quel brave homme plein de douceur est en train de boire paisiblement son breuvage.. il est là, apathiquement assis, indifférent et sans énergie. tout comme j'étais asssis dans ma chambre... et soudain, il bondit, saisit son poignard et se précipite dans la rue.. il court tout droit devant lui, toujours devant lui, sans savoir où...ce qui passe sur son chemin , homme ou animal, il l'abat avec son kris et l'odeur du sang le rend encore plus violent....Les gens du village savent qu'aucune puissance au monde ne peut arrêter celui qui est en proie à cette crise de folie sanguinaire et quand ils le voient venir, ils vocifèrent du plus loin qu'ils peuvent le sinistre avertissement:"Amok, Amok " et tout s'enfuit...

Mais lui, sans entendre poursuit sa course; il court sans rien voir,  et continue de tuer tout ce qu'il rencontre, jusqu'à ce qu'on l'abatte comme un chien enragé ou qu'il s'affaisse , anéanti ou tout écumant...."

STEFAN  ZWEIG      [   AMOK   ]

11:14 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

(le notulographe vient de finir sa lecture de "romans et nouvelles inédits 2" avec "Léporella" par un "c'est bien simple, on dirait du Maupassant" et justement je pensais au Horla en lisant ce texte...) Merci. Et bonne journée

Écrit par : PdB | 14/04/2015

oui, je suis également une fana des notules
c'est bien sûr au cinglé criminel de "german wings" que je pensais, c'est terrifiant
bonne continuation

Écrit par : Emery Anne-Marie | 14/04/2015

impossible de faire l'impasse entre ce jeune type conglé ert criminel oui et ceux qui ont en foutu dans les tours non ? J'ai vaguement l'impression... une époque formidable ? brrr... on continue, oui, toi aussi hein...

Écrit par : PdB | 15/04/2015

Les commentaires sont fermés.